Vers une interdiction des microplastiques

Le 30 août 2022, la Commission européenne a publié un projet de proposition visant à restreindre les microplastiques ajoutés intentionnellement. La restriction comprendrait les microparticules de polymères synthétiques de moins de 5 mm et les particules de type fibre de moins de 15 mm qui sont utilisées intentionnellement dans les produits et peuvent entraîner des rejets dans l’environnement.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille (à partir de 1€ HT/ jour).


Guerre en Ukraine – Cyberattaques

Les tensions internationales actuelles pourraient s’accompagner d’effets dans le cyberespace.

Dans ce contexte, la mise en œuvre des mesures de cybersécurité et le renforcement du niveau de vigilance sont essentielles pour garantir la protection au bon niveau des organisations.

L’ANSSI incite donc les entreprises et les administrations à :


La pénurie de composants électroniques durera au moins jusqu’en 2023

La crise qui touche l’approvisionnement en semi-conducteurs – et donc de manière générale la production d’appareils dotés de composants électroniques – n’est pas prête de s’arrêter. L’industrie s’accorde sur le fait qu’elle devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2023.

Du côté des entreprises, l’approvisionnement réduit en ultrabooks et stations de travail performantes risque de pousser les DSI à retarder le renouvellement des parcs d’informatique autant que faire se peut. Un conseil pour 2022, donc : prenez soin de vos appareils !

(c) Pixabay

Autre solution maline, acheter des ordinateurs d’occasion ou upgrader les vôtres. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site 2e-vie.


Mise en application du nouveau règlement bio européen au 1er janvier 2022

De nouvelles règles vont s’appliquer au 1er janvier 2022 pour la production biologique. Elles sont inscrites dans
le règlement de base adopté en 2018 qui définit les principes généraux et les règles principales de l’agriculture
biologique. Ce nouveau règlement est complété par une quinzaine de textes réglementaires sur des sujets souvent
techniques. Plusieurs changements importants entreront en vigueur au 1er janvier 2022 :

  • de nouvelles catégories de semences disponibles pour l’agriculture biologique ont été définies pour offrir aux agriculteurs bio du matériel plus adapté à leurs besoins et au service de la biodiversité agricole ;
  • un certain nombre de nouvelles mesures visant à augmenter le bien-être des animaux sont également à l’ordre du jour, par exemple l’interdiction de mutilations (ébecquage, taille des dents) ;
  • des produits qui n’étaient pas couverts par le règlement européen pourront à l’avenir bénéficier du label bio : il s’agit notamment des animaux de ferme comme les lapins et les cervidés, des huiles essentielles, du sel, etc. ;
  • le règlement contient enfin de nouvelles règles concernant l’utilisation d’arômes et d’additifs, mais aussi les importations, faisant de la conformité au cahier des charges européen la règle d’échange avec les pays tiers.
Pixabay (c)

Entrée en vigueur du nouvel étiquetage des aliments au Canada

Le 14 décembre 2016, le ministère de la Santé canadien a modifié le Règlement sur les aliments et drogues en ce qui concerne les exigences applicables à l’étiquetage nutritionnel, à la liste des ingrédients et aux colorants alimentaires. L’industrie bénéficiait d’une période de transition de cinq ans pour se conformer aux nouvelles exigences.

A compter du 15 décembre 2021, tous les aliments préemballés, fabriqués au Canada ou importés, devront donc être en conformité avec ces nouvelles exigences.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) indique toutefois que durant la première année suivant la période de transition (jusqu’au 14 décembre 2022), elle concentrera ses efforts sur la sensibilisation et la promotion de la conformité avec les nouvelles exigences.

Après cette date, l’ACIA vérifiera la conformité de l’étiquetage lors de ses activités d’inspection, y compris à l’importation. Dans les cas de non-conformité, l’ACIA envisage de faire preuve de souplesse si l’opérateur fournit un plan détaillé montrant comment il prévoit de satisfaire aux nouvelles exigences dans les meilleurs délais, et au plus tard pour le 14 décembre 2023. Plus aucune tolérance ne sera ensuite appliquée.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille (à partir de 365€ HT/an).