Blog

Nouvelle version de l’application mobile AUDITALIAA compatible iOS

Une nouvelle version de l’application mobile AUDITALIAA est maintenant disponible à la fois sous Android et sous iOS (Apple).

Elle apporte de nouvelles fonctionnalités facilitant la réalisation d’audits, inspections “terrain”, check-lists…mais aussi des remontées “terrain” au fil de l’eau permettant de notifier directement dans la plateforme DIGITALIAA des non-conformités fournisseurs (ex. avaries de transport, erreurs…), des presque-accidents… via la prise de photos.

Soit autant de solutions permettant de gagner du temps et en efficacité par la digitalisation des processus HSE et Qualité & Sécurité des Aliments (QSA).

Pour en savoir plus :


1er janvier 2021 – Aides pour la maîtrise et la diffusion du numérique

L’État engagera une enveloppe de 1,5 Md€ en faveur de la mise à niveau numérique de l’État et des territoires dont 1 Md€ de crédits de paiement dès 2021. 3 dispositifs distincts sont mis en place à destination de toutes les entreprises :

  • un dispositif de sensibilisation et des accompagnements collectifs de l’ensemble des TPE et des PME grâce aux actions de France Num,
  • un dispositif d’audit et d’accompagnement de l’ensemble des PME et ETI ayant déjà acquis un premier niveau de maturité numérique dans la mise en place de solutions d’intelligence artificielle fin de moderniser leur outil de production avec IA Booster,
  • un soutien à l’ensemble des PME et ETI industrielles souhaitant réaliser un investissement dans les  technologies de l’industrie du futur,  via une subvention se substituant au mécanisme de suramortissement fiscal pour des investissements dans les technologies d’avenir.

Chèques Innovation numérique pour les PME dans l’industrie alimentaire

Le système de chèques innovation S3FOOD est destiné à soutenir financièrement les PME de la chaîne de production et de transformation des aliments, les fournisseurs de solutions numériques ou les fournisseurs de technologies de transformation pour faire des tests et analyses en vue d’un développement futur (par exemple, analyse de marché, analyse du cadre réglementaire, etc.), pour valider une solution numérique dans un environnement pertinent pour un nouveau cas d’application lié à un défi choisi du secteur alimentaire et mettre en œuvre de nouvelles solutions numériques dans un environnement réel sur le site de l’entreprise alimentaire.

Le soutien financier prend la forme de chèques ou forfait de trois types : exploration, validation, application ; les projets afférents doivent être respectivement d’une durée maximale de 4 mois ou 12 mois.

Toutes les informations sont disponibles sur le site S3DOOD.

Les PME doivent être membres d’un des clusters du consortium S3Food, établi ou ayant une succursale dans le périmètre territorial de S3FOOD :  Belgique, Danemark, France : Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Provence Alpes Côte d’Azur et Bretagne, Allemagne, Grèce, Hongrie, Pays-Bas, Espagne (Principado de Asturias, La Comunidad Foral de Navarra et Galicia).

Un projet, veuillez nous contacter :


DIGITALIAA, lance son ERP “Easy” en mode SaaS

Après le succès de nos outils de digitalisation QHSE, nous lançons pour répondre à la demande de nos clients TPE/ PME un ERP simple, évolutif, entièrement personnalisable* à façon et contrairement aux autres produits présents sur le marché une solution où vous n’aurez jamais le sentiment d’être prisonnier de la solution et de devoir toujours payer pour des évolutions.

Digitaliaa (c)

Cet ERP est connectable à nos solutions QHSE (veille réglementaire, digitalisation des audits, plan d’actions collaboratif, gestion de projets, document unique, gestion des déchets…).

Cet ERP est également interfaçable* avec vos autres applications métiers via des API (par ex. Colissimo).

Pixabay

Pour en savoir plus sur Easy, veuillez nous contacter :

* sur devis


Travailleurs handicapés : stagnation du taux d’emploi

Alors que se déroule la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, la Dares publie les derniers chiffres de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH) en 2018. Le taux d’emploi direct de travailleurs handicapés qui avait progressé de 2013 à 2016 stagne pour la deuxième année consécutive. 6 % des effectifs. C’est l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés qui concerne tout employeur d’au moins 20 salariés (secteur privé et secteur public). Pour voir l’article complet, cliquer-ici.

DIGITALIAA montre l’exemple car nous sommes à 25%.


Les aides à la numérisation et à la transformation numérique des commerces et entreprises dans la région Pays de la Loire

La région Pays de la Loire a mis en place une aide à destination des commerçants et des entreprises (TPE, PME) pour les accompagner dans leur transition numérique.

Le soutien régional prend la forme d’une subvention. Le taux d’aide est de 50% du montant hors taxe des coûts éligibles, ces derniers devant au minimum atteindre 5 000 € HT. L’aide régionale est plafonnée à 15 000 €.

Pour bénéficier de cette aide, le commerçant/l’entreprise doit disposer d’un projet de transformation numérique. Le nombre de salariés doit être inférieur à 50 et le CA ne doit pas excéder 10 million d’euros. De plus, il doit être à jour de ses obligations fiscales et sociales.

La subvention est versée en une seule fois, sauf pour les aides supérieures à 4 000 € qui peuvent être versées en deux fois :

  • avance de 30% à la notification de l’aide, sur présentation d’un devis signé accepté ou d’un bon de commande signé (dérogation au règlement budgétaire et financier)
  • solde sur présentation des factures certifiées et acquittées ainsi que d’une attestation de fin d’engagement des dépenses.

Vous souhaitez profiter de l’aide à la numérisation de la région Pays de la Loire pour votre projet numérique, contactez-nous.

Non accessible si :

Les entreprises et établissements publics et parapublics, les professionnels du e-commerce et les professions réglementées, notamment les entreprises titulaires des codes NAF/APE suivants ou exerçant une activité correspondant à ces codes : 4773Z, 4774Z, 4778A, 4791A et B, 4932Z, 6312Z, 6411Z, 6419Z, 6430Z à 6630Z, 6831Z à 6920Z, 7120A, 7500Z, 8411Z à 8710 C.

  • Activité exercée (APE)
    • 4773 – Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé
    • 4774 – Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé
    • 4778A – Commerces de détail d’optique
    • 4791 – Vente à distance
    • 4932 – Transports de voyageurs par taxis
    • 6312 – Portails internet
    • 641 – Intermédiation monétaire
    • 643 – Fonds de placement et entités financières similaires
    • 649 – Autres activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite
    • 65 – Assurance
    • 66 – Activités auxiliaires de services financiers et d’assurance
    • 683 – Activités immobilières pour compte de tiers
    • 69 – Activités juridiques et comptables
    • 7120A – Contrôle technique automobile
    • 75 – Activités vétérinaires
    • 86 – Activités pour la santé humaine
    • 871 – Hébergement médicalisé
    • O – Administration publique
    • P – Enseignement

Télétravail & confinement : sauvegarde et protection des données

En France, de nombreuses entreprises ont fait passer les collaborateurs en télétravail dans un délai particulièrement court. Cependant, la hâte avec laquelle ces équipes ont dû développer de nouvelles méthodes de travail à partir de rien a généré de nouveaux risques numériques pour les employés et leurs données.

Photo by rawpixel on Unsplash

En effet, leur domicile devenant leur nouveau lieu de travail, certains collaborateurs n’ont pas les ressources nécessaires pour stocker, sécuriser, ou encore transférer les données. De plus, il leur est parfois difficile de respecter les réglementations mises en place par les entreprises en matière d’emplacement de sauvegarde des données ou de gestion de données confidentielles dans un contexte familial, par exemple. Le manque de connaissance des risques et des règles montre que les employés ne sont ni suffisamment informés de la marche à suivre, ni formés aux bonnes pratiques.

Si vous souhaitez réaliser un diagnostic de vos pratiques avec nos experts et que trouvions des solutions ensemble comme par exemple la mise en place de suites collaboratives, clouds privés ou autres, veuillez nous contacter.


Contrôle du télétravail à 100 % : l’inspection du travail s’apprête à sévir

Selon le gouvernement, les inspecteurs du travail devraient commencer à contrôler les entreprises en matière d’application du télétravail à 100 % dès la semaine prochaine. Avec des sanctions à la clé. Bien que le télétravail ne soit pas obligatoire, le Code du travail impose à l’employeur de prendre “les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des salariés”. C’est sur cette base légale que le ministère du Travail compte se reposer pour imposer le “full remote”.

Veuillez nous contacter pour que nous étudions avec vous les différentes solutions logicielles mais la location durant le confinement d’ordinateurs et box internet pour vos salariés qui devront travailler à distance.

Pixabay