La Cybersécurité pour les TPE/PME en 12 questions

L’ANSSE et la DGE ont travaillé en collaboration pour proposer un guide complet pour permettre aux petites et moyennes entreprises de faire un bilan de leur situation pour mettre en place de bonnes pratiques de façon à réduire les risques de façon significative.

Le guide “La cybersécurité pour les TPE/PME en 12 questions” aborde les bases de la sécurité numérique tout en apportant des réponses concrètes aux problèmes que ces entreprises peuvent rencontrer.

Couverture guide Cybersécurité des PME et TPE

Auditaliaa et aides en faveur des investissements de transformation vers l’industrie du futur des PME et ETI industrielles

Le récent Décret n° 2021-535 du 30 avril 2021 relatif à l’aide en faveur des investissements de transformation vers l’industrie du futur des PME et ETI industrielles au titre de 2021 indique que les investissements de logiciel pour la fabrication ou la maintenance sont éligibles à une aide.

Attention !

Cette opportunité est limitée à la date du 30 juin 2021.

Alors n’hésitez pas si vous avez un projet de digitalisation de vos autocontrôles de production, de vos audits 5S, qualité… de vos tournées “terrain”, gamme de maintenance préventive… et bien d’autres…

…veuillez nous contacter en cliquant ici.

Pour en savoir plus sur les aides disponibles veuillez visiter le site Francenum. Des aides régionales sont également disponibles voir par exemple le site des CCI (industrie du futur, transformation numérique, modernisation, vente en ligne, facturation, gestion des stocks, signature électronique, développement de la relation-clients…). Pour les IAA, un synthèse des dispositifs disponibles a été publié ce mois d’avril. Il s’agit donc de saisir ces opportunités afin d’aider votre entreprise à se préparer dans le contexte sanitaire actuel démontrant que les entreprises qui s’en sortent sont celles ayant digitalisées leurs activités.


Aide en faveur des investissements de transformation vers l’industrie du futur

En 2021, les incitations à l’investissement dans la modernisation des PME et ETI industrielles se poursuivent : le guichet 2021, doté de 175 millions d’euros, rouvrira le 1er mai. Ses modalités s’inscrivent dans la continuité de celles du dispositif de 2020, avec un taux de soutien de 20% des coûts éligibles.

Pour en savoir plus sur ces aides, veuillez consulter le site de la CPME.

Un projet de digitalisation, veuillez nous contacter.


Autodiagnostic facile de votre conformité réglementaire

Pour connaitre le niveau de conformité réglementaire d’une organisation, plusieurs étapes sont incontournables.

L’entreprise doit d’abord identifier et constituer la liste des textes rattachés à une ou plusieurs thématiques, applicables à ses activités et à ses installations.

Ensuite les textes doivent être traduits en un référentiel regroupant les exigences applicables. Une exigence est une obligation édictée par un texte réglementaire ou par un tiers (partie intéressée) auquel l’organisme est rattaché (clients, institution publique locale, branche, syndicat professionnel, …).

L’étape suivante est l’évaluation de l’organisation au regard du respect des exigences du référentiel. La conformité aux exigences applicables doivent être déterminée (conformité totale, partielle ou non-conformité).

Afin d’évaluer votre conformité réglementaire, vous avez la possibilité avec le module Auditaliaa de DIGITALIAA de créer en toute simplicité un référentiel à partir d’un texte réglementaire, d’une norme (ISO 9001, ISO 14001… ISO 17045…), d’un référentiel de certification (IFS, BRCGS…) ou autres textes issus de votre processsus de veille.

Par exemple:

Extrait référentiel

En cas d’écart à une exigence, une recherche de causes et des actions doivent être mises en œuvre pour retrouver la conformité. Notre module “non-conformités” et notre module “actions” vous permettront de suivre facilement ce processus.

Non-conformité
Action

Veuillez nous contacter pour une offre couplée à Auditaliaa et à notre veille QHSE.


Numérisation des TPE : une aide élargie et prolongée

L’aide de 500 euros pour la numérisation des TPE est prolongée jusqu’au 30 juin. Elle sera également élargie à toutes les entreprises de moins de 11 salariés, tous secteurs confondus.

Pour bénéficier de cette aide, les entreprises devront justifier, à l’aide d’une ou plusieurs factures, avoir engagé des dépenses de numérisation à hauteur de 450 euros minimum, et ce entre le 30 octobre 2020 et le 30 juin 2021.

Veuillez nous contacter si vous avez un projet de digitalisation de vos activités, nous vous expliquerons comment bénéficier de cette aide.


Chiffres et tendances des cybermenaces : Cybermalveillance.gouv.fr dévoile son rapport d’activité 2020

Quelles ont été les grandes tendances de la menace observées en 2020 sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr, dans le contexte de crise sanitaire ? Quelles furent les répartitions des cyberattaques chez les particuliers et les professionnels ? Hameçonnage, piratage de compte, vol de données, rançongiciels… quelles ont été les principales causes de recherche d’assistance ? Enfin, quels outils et services pour répondre efficacement aux demandes d’assistance des victimes d’actes de cybermalveillance ? Le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr répond à l’ensemble de ces questions dans son rapport d’activité 2020.

Rapport d'activité 2020

Toutes les entreprises doivent désormais mettre en place un plan d’action pour favoriser le télétravail

Conséquence de l’extension des mesures renforcées du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise, l’obligation d’élaborer un plan d’action pour favoriser le télétravail et réduire le temps de présence sur site des salariés s’applique désormais à toutes les entreprises.

Pixabay

Ce plan n’est soumis à aucune exigence de forme, mais ses dispositions doivent pouvoir être présentées à l’inspection du travail.

Nous vous proposons d’utiliser gratuitement* le module “projets” et “plan d’action” de DIGITALIAA pour vous y aider.

Digitaliaa (c)

* offre soumise à conditions et limitée dans le temps. Nous consulter pour en savoir plus.


Sécurité de vos données : les méthodes de piratage les plus courantes

Phishing, rançongiciels, vols de mots de passe, logiciels malveillants, faux sites internet, faux réseaux wifi… Les pirates ne manquent pas d’imagination pour tenter de s’en prendre à vos données professionnelles. Dans cet article, BercyInfo fait le point sur les différentes méthodes de piratage et on vous explique comment vous en protéger.

Voir la suite de l’article sur le site du gouvernement.