Archives juin 2019

Canicule : quelles sont les obligations de l’employeur ?

Le Code du Travail dispose que l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé de ses salariés en y intégrant les conditions de température. L’employeur est tenu de mettre en place une organisation et des moyens adaptés aux situations d’exposition aux épisodes de fortes chaleur. Il doit notamment :

  • intégrer au document unique les risques liés aux ambiances thermiques;
  • mettre gratuitement à disposition des salariés de l’eau fraîche et potable fraîche, à proximité des lieux de travail et en quantité suffisante;
  • mettre en place une ventilation des locaux de travail correcte et conforme à la réglementation;
  • vérifier que les adaptations techniques (stores, aération…) sont fonctionnelles;
  • prévoir une surveillance de la température des locaux. La caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés recommande d’évacuer les locaux à partir d’une température intérieure de 34 degrés;
  • informer tous les salariés des risques, des moyens de préventions et des signes et symptômes du coup de chaleur.

La suite Digitaliaa vous permettra de disposer d’un document unique en ligne et donc facilement disponible à l’ensemble de l’entreprise. En outre, nous vous proposons d’intégrer des capteurs de mesure de température au sein de votre entreprise via notre module IoT. Vous pourrez ainsi surveiller la température de vos locaux même à distance. Pour en savoir, veuillez nous contacter.

Image by Wynn Pointaux from Pixabay

Transformation numérique : le suramortissement reconduit

Afin de soutenir la transformation numérique des entreprises, l’État a réintroduit un système de suramortissement fiscal permettant de déduire du résultat imposable jusqu’à 40 % de l’investissement, pour toute acquisition réalisée sur la période 2019-2020.

Veuillez nous contacter pour obtenir le guide sur ce dispositif fiscal édité par la Direction générale des entreprises (DGE).

Une raison supplémentaire d’investir dans la suite DIGITALIAA.


Réduction de l’incidence de certains produits en plastique sur l’environnement

La directive (UE) 2019/904 vise à prévenir et à réduire l’incidence de certains produits en plastique sur l’environnement, en particulier le milieu aquatique, et sur la santé humaine.

A noter le fait que les États membres doivent prendre des mesures pour parvenir à une réduction de la consommation des produits en plastique à usage unique.

Les États membres doivent également interdire la mise sur le marché des produits en plastique à usage unique et des produits fabriqués à base de plastique oxodégradable.

Image by RitaE from Pixabay

Nouveau : gérer les versions de vos documents et partager cette vérification de version avec vos clients

Notre module de gestion documentaire (GED) vous permet de gérer les versions de vos documents mais vous pouvez vérifier facilement si le document consulté est bien la dernière version à jour.

En effet lors de la création d’un nouveau document notre plateforme web génère automatiquement un QR code que vous pouvez intégrer à votre document. Ce code l’authentifie et vous assure de pouvoir vérifier facilement via un simple lecteur de QR code sur votre mobile que c’est bien la dernière version qui est utilisée par les parties concernées. Vous pouvez ensuite mettre à jour le document et générer un nouveau QR code.

Création d’un nouveau document avec génération d’un QR code

Vous pourrez également proposer cette solution à vos clients pour que les documents que vous leur diffusez comme par exemple une déclaration de conformité puissent être vérifier par eux-mêmes en ce qui concerne leur mise à jour.

Dans notre exemple, deux versions de déclaration de conformité – Image Digitaliaa (c)
Image by Gerd Altmann from Pixabay
Retour affiché sur écran du mobile après le Scan du QR code de la version de 2014 – – Image Digitaliaa (c)
Retour affiché sur écran du mobile après le Scan du QR code de la version de 2019 – Image Digitaliaa (c)

Pour adopter DIGITALIAA, veuillez nous contacter.


L’OMS reconnait le burn-out comme maladie

A l’occasion de sa 72e Assemblée mondiale de la santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révisé son classement international des maladies pour y inclure le burn-out. Cette révision sera effective dès le 1er janvier 2022. L’OMS définit le burn-out comme une pathologie résultant d’un stress professionnel chronique qui n’a pas été géré correctement. Selon l’OMS, le burn-out a trois composantes :

  • des sentiments de perte ou d’épuisement,
  • une distance mentale accrue avec le travail ou des sentiments de négativité ou de cynisme liés au travail,
  • ainsi qu’une diminution de l’efficacité professionnelle.
Image by Gerd Altmann from Pixabay

fr_FRFrench
fr_FRFrench