Archives août 2018

Contamination de l’eau par du réfrigérant R1234yf (2,3,3,3-tétrafluoropropène)

La semaine dernière, l’Agence fédérale allemande pour l’environnement (UBA) a averti que la dégradation du réfrigérant R1234yf (largement utilisé dans les systèmes de climatisation) en acide trifluoroacétique (TFA) pourrait contaminer l’approvisionnement en eau. Cette substance ne peut pas être éliminée de l’eau avec les traitements actuels. Il faudrait donc éviter l’utilisation du R1234yf.

Ce réfrigérant avait déjà fait parlé de lui il y a 10 ans en raison du risque d’incendie en cas d’accident d’une voiture équipée d’une climatisation.

http://www.fr.de/wirtschaft/kaeltemittel-gefahr-fuer-das-trinkwasser-a-1532245


Audit/ inspection digitalisés

Vous souhaitez gérer vos audits (interne, système, de conformité, fournisseur, …) et vos inspections (du nettoyage, de l’intégrité verre/plastique, des locaux, des équipements…) plus facilement tout en gagnant du temps.

Nous avons la solution pour remplacer vos « vieux » fichiers MS-Office Word ou Excel :

  • Réalisez le rapport directement dans l’application;
  • Créez facilement vos référentiels d’audit;
  • Utilisez l’appareil photo de votre smartphone ou tablette pour enrichir votre rapport;
  • Diffusez le rapport dans l’espace collaboratif;
  • Suivez les actions en cas de non-conformité dans l’espace collaboratif;
  • Analysez les tendances (récurrence des mêmes écarts, amélioration, différents indicateurs possibles…);
  • Et bien d’autres fonctionnalités à découvrir.

Un outil dynamique permettant également aux opérateurs de s’autoévaluer facilement et de maintenir par exemple une dynamique après une action de formation à la culture sécurité des aliments (Food Safety Culture).

Nous offrons à nos cinq premiers clients un étui étanche pour une tablette 10″.

photo non contractuelle

N’attendez pas pour nous consulter pour une démonstration en ligne.

[weforms id= »66″]


Lutte contre la fraude alimentaire: saisie de 45 tonnes de thon traité illégalement en Espagne

Lutte contre la fraude alimentaire: saisie de 45 tonnes de thon traité illégalement en Espagne

Le 11 août, le service de protection de l’environnement de la garde civile espagnole SEPRONA a annoncé la saisie de 45 tonnes de thon traité illégalement. Quatre personnes ont fait l’objet d’une enquête et risquent d’être condamnées à quatre ans d’emprisonnement pour atteinte à la santé publique et à des sanctions administratives. L’enquête a jusqu’à présent permis de découvrir trois sociétés et trois navires de pêche impliqués dans le stratagème frauduleux.

Les enquêteurs ont constaté que les thons congelés ne convenant que pour la mise en conserve avaient été traités illégalement avec des substances qui amélioraient la couleur, puis détournés vers le marché pour être vendus comme poisson frais. Ce traitement peut poser un grave risque pour la santé publique associé aux réactions allergiques à l’histamine.

L’enquête a été coordonnée par EUROPOL dans le cadre de l’opération OPSON VII, en collaboration avec la Commission européenne et d’autres États membres.


Loi n° 2018-727 du 10 août 2018 – principe du droit à l’erreur

La loi n° 2018-727 du 10 août 2018 pour un État au service d’une société de confiance a été publiée au Journal officiel du 11 août 2018. Elle instaure le principe du droit à l’erreur commise de bonne foi.

Elle prévoit notamment :

– le droit à régularisation en cas d’erreur,

– le droit au contrôle et l’opposabilité du contrôle,

– la régularisation des obligations déclaratives,

– une médiation entre les organismes de recouvrement et ses usagers,

– une administration engagée dans la dématérialisation, moins complexe avec des règles plus simples pour le public.


5 façons d’empêcher la présence de corps étrangers dans vos aliments

L’un des objectifs de toute entreprise alimentaire devrait être de prévenir les corps étrangers. Cet article couvre cinq thématiques pour atteindre ce résultat. Il fournit également des exemples de mesures de maîtrise simples pouvant facilement être mises en œuvre dans votre entreprise alimentaire.

p1_plastique_-b5c4m.png

Mettre en œuvre un nettoyage efficace et assurer une bonne conception hygiénique des équipements

Avoir un environnement de préparation des aliments propre et hygiénique ne maîtrise pas seulement la croissance et le transfert des dangers biologiques, mais sert également à prévenir les corps étrangers. Accumulation de résidus, de saleté… peut facilement se transformer en corps étrangers. Pour aider au nettoyage, mettez en place un programme de nettoyage en s’assurant au préalable que les équipements respectent des critères de conception hygiénique (par exemple EHEDG ou 3A).

Activités de maintenance

De nombreux rappels de produits alimentaires sont liés aux activités de maintenance, comme notamment des éclats, coupeaux de métaux et des pièces d’équipement. Disposer de procédures claires en cas de maintenance, de nettoyage et de transfert après maintenance peut aider à prévenir les corps étrangers provenant de cette source.

Maintenir les locaux

Des locaux solides et sans dommages physiques sont essentiels pour prévenir les corps étrangers. Assurez-vous que toutes les surfaces sont intactes et ne présentent pas de zones ou de parties écaillées. Il est essentiel de sécuriser toutes les sources de verre (avec un film par exemple) ou de céramique.

Couvrir efficacement tous les produits

La couverture de tous les produits alimentaires est considérée comme une mesure secondaire pour prévenir les corps étrangers. C’est comme un dernier rempart lorsque d’autres bonnes pratiques de fabrication telles que le nettoyage, la lutte contre les nuisibles et la maintenance des locaux ont échoué. Assurez-vous que la couverture que vous utilisez ne devient pas une source potentielle de contamination (film plastique se déchirant trop facilement par exemple).

Identifier et contrôler les articles de bureau

Prévenir vaut mieux que guérir! Mettre en œuvre des procédures dans votre entreprise alimentaire qui évitent l’utilisation ou la présence de corps étrangers potentiels comme des agrafes métalliques, des punaises sur les panneaux d’affichage, de l’adhésif, stylos, etc. Si vous devez avoir ces éléments dans les zones de production alimentaire, assurez – vous qu’ils sont correctement stockés et contrôlés . Utilisez un processus de décompte / comptage et inspectez régulièrement ces articles pour détecter les dommages.

Comment votre entreprise empêche-t-elle les corps étrangers?

Ce fut un bref aperçu de certaines stratégies qui peuvent être mises en œuvre pour empêcher que des corps étrangers ne se retrouvent dans vos produits alimentaires.

Partagez vos idées, votre expérience et vos connaissances avec la communauté en laissant un commentaire.


L’utilisation de votre smartphone ou de votre tablette dans la cuisine est-elle un danger pour la sécurité des aliments ?

Si vous utilisez votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur portable dans la cuisine, cet outil est-il dangereux pour la sécurité des aliments ? Deux chercheurs de la FDA ont étudié cette question.

L’intention de cette étude était de comprendre les risques associés à la contamination croisée des aliments par la surface de ces appareils.

L’une des informations découvertes dans l’étude est que 49% des consommateurs utilisent ces appareils lors de la préparation des aliments, mais que seulement 37% d’entre eux se lavent les mains. La plupart des personnes ne reconnaissent pas cela comme un problème de sécurité des aliments. Les consommateurs sont plus susceptibles de se laver les mains après avoir touché de la viande ou du poisson crus. L’activation des fonctions vocales de l’appareil pourraient permettre moins de limiter le contact manuel.

49% des consommateurs utilisent des appareils lors de la préparation des aliments; parmi ceux-ci, 37% se lavent les mains avec du savon après avoir touché

Image : FDA

BfR: Absence de lien entre le BPA et les défauts dentaires chez les enfants

Le 3 août 2018, l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR) a publié une déclaration concernant l’apparition de l’hypominéralisation de l’incisive molaire (MIH) et l’exposition au bisphénol A (BPA, CAS 80-05-7). Récemment, des médias ont rapporté que cette déficience dentaire était liée à l’adoption du BPA, a indiqué le BfR. Les rapports sont basés sur des études scientifiques chez le rat menées par Katia Jedeon et ses collègues et publiées dans différentes revues à comité de lecture.

Le BfR a évalué l’étude Jedeon et a conclu qu’il n’y avait pas de lien significatif entre l’absorption du BPA et le développement du MIH chez les enfants. Selon des données plus récentes des Pays-Bas, l’exposition des enfants au BPA est beaucoup plus faible que la dose utilisée par Jedeon et ses collègues. Par conséquent, et en raison des différences toxicocinétiques entre les rats et les humains en phase néonatale, le BfR estime qu’un lien direct entre le BPA et le MIH chez l’Homme est improbable.


Etat des lieux sur les réglementations portant sur l’étiquetage des aliments contenant des OGM dans le monde

Traduction en français de la nouvelle carte interactive  sur les lois sur l’étiquetage des aliments contenant des OGM du Center for Food Safety (CFS) des USA.

Pays avec étiquetage obligatoire des aliments génétiquement modifiés.

Retrouvez la réglementation dans notre module de veille réglementaire.

Australie Lettonie
L’Autriche Lituanie
Bélarus Luxembourg
Belgique Malaisie
Bolivie Mali
Bosnie Herzégovine Malte
Brésil Maurice
Bulgarie Pays-Bas
Cameroun Nouvelle-Zélande
Chine Norvège
Croatie Pérou
Chypre Pologne
République Tchèque le Portugal
Danemark Roumanie
Equateur Russie
Le Salvador Arabie Saoudite
Estonie Sénégal
Ethiopie Slovaquie
Finlande Slovénie
France Afrique du Sud
Allemagne Corée du Sud
Grèce Espagne
Hongrie Sri Lanka
Islande Suède
Inde Suisse
Indonésie Taïwan
Irlande Thaïlande
Italie Tunisie
Japon dinde
Jordan Ukraine
Kazakhstan Royaume-Uni
Kenya Vietnam

Biofilms : un revêtement d’huile empêche la croissance bactérienne sur les équipements

Une équipe de chercheurs de Toronto a constaté qu’un revêtement d’huile entraînait la réduction de 1000 fois du niveau bactérien à l’intérieur des machines industrielles testées. Après un traitement spécifiques des surfaces en inox, l’huile remplit les fissures, crée une couche hydrophobe et agit comme une barrière aux contaminants sur la surface.

Les résultats ont été publiés dans la revue ACS Applied Materials & Interfaces .

Image abstraite

Image : copyright  ACS Applied Materials & Interfaces