Réduire les huiles minérales dans les aliments

Un article publié le 28 juin 2018 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, fournit un examen de «l’état des discussions actuelles» sur l’évaluation toxicologique des huiles minérales dans les aliments. 

Les principales préoccupations à propos de MOAH sont la génotoxicité et la cancérogénicité, tandis que les MOSH (par exemple, les huiles minérales purifiées « blanches ») étaient autrefois considérées comme pas fondamentalement différentes des huiles végétales sans vraiment de justification pour cela». Les préoccupations au sujet de MOSH sont leur accumulation dans les tissus humains avec la formation de granulomes, mais aussi, souvent négligé à ce jour, l’augmentation du poids de plusieurs organes.

L’étude revient sur les approches d’évaluation des risques et recommande de les revoir en suivant l’approche du BfR allemand.

Vous aimerez aussi...