A l’occasion de sa 72e Assemblée mondiale de la santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révisé son classement international des maladies pour y inclure le burn-out. Cette révision sera effective dès le 1er janvier 2022. L’OMS définit le burn-out comme une pathologie résultant d’un stress professionnel chronique qui n’a pas été géré correctement. Selon l’OMS, le burn-out a trois composantes :

  • des sentiments de perte ou d’épuisement,
  • une distance mentale accrue avec le travail ou des sentiments de négativité ou de cynisme liés au travail,
  • ainsi qu’une diminution de l’efficacité professionnelle.
Image by Gerd Altmann from Pixabay