78 % des Français admettent ainsi que leur travail quotidien est facilité par le numérique.

Les salariés reprochent à leurs employeurs de ne pas suffisamment développer la formation, qu’il s’agisse de transmission interne des savoirs, de formations externes ou sur Internet voire de ne pas informer sur les droits en matière de formation.