Blog

Europol réalise la plus grande saisie de faux pesticides

Europol a saisi 360 tonnes de pesticides contrefaits ou illégaux en Europe pendant 20 jours, ce que l’agence a considéré comme le plus grand nombre de faux pesticides jamais produits.

L’opération Silver Axe III, une opération annuelle coordonnée par Europol avec le soutien de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), a été menée dans 27 pays participants.

L’année dernière, 122 tonnes de pesticides illégaux ou contrefaits ont été saisies dans 16 pays de l’UE sur une période de dix jours.

Dans l’UE, on estime que les faux pesticides représentent près de 14% du marché.

Ce n’est pas seulement un problème pour les entreprises dont les produits sont contrefaits, mais avant tout pour la santé et l’environnement, car ils ne sont soumis à aucun des tests de sécurité rigoureux de la réglementation autorisant les pesticides.

Image Europol


Réduire les huiles minérales dans les aliments

Un article publié le 28 juin 2018 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, fournit un examen de «l’état des discussions actuelles» sur l’évaluation toxicologique des huiles minérales dans les aliments. 

Les principales préoccupations à propos de MOAH sont la génotoxicité et la cancérogénicité, tandis que les MOSH (par exemple, les huiles minérales purifiées « blanches ») étaient autrefois considérées comme pas fondamentalement différentes des huiles végétales sans vraiment de justification pour cela». Les préoccupations au sujet de MOSH sont leur accumulation dans les tissus humains avec la formation de granulomes, mais aussi, souvent négligé à ce jour, l’augmentation du poids de plusieurs organes.

L’étude revient sur les approches d’évaluation des risques et recommande de les revoir en suivant l’approche du BfR allemand.


Nanoparticules de dioxyde de titane : les recommandations du Haut conseil de la santé publique

Le HCSP recommande :

  • La protection et le suivi médical des travailleurs manipulant ces nanomatériaux, en particulier les femmes enceintes ou en âge de procréer.
  • L’application de bonnes pratiques de prévention en milieu de travail en ce qui concernent la production, la manipulation, le stockage, le conditionnement, le transport et l’intégration dans les produits finis des NPs de TiO2 ainsi que le recyclage.
  • La protection des riverains et de l’environnement autour des sites de production, de stockage et de manipulation des NPs de TiO2.
  • Le développement de la métrologie et de la surveillance des expositions en milieu professionnel et dans l’environnement.
  • L’adoption de valeurs limites d’exposition spécifiques aux NPs de TiO2.
  • Le renforcement de l’obligation de déclaration de la présence de NPs dans les produits et matériaux au sein de la base de données R-Nano, en intégrant les substances dès 10% minimum en nombre de NPs, et l’accessibilité de cette base à tous les organismes amenés à évaluer les risques des nanomatériaux.
  • Que les industriels et importateurs de NPs TiO2 incluent dans leur dossier soumis à expertise dans le cadre du dispositif REACh des études sur le potentiel reprotoxique des NPs de TiO2.
  • Le soutien aux recherches sur la mutagénèse, cancérogénèse et reprotoxicité des NPs de TiO2
  • Le renforcement des moyens des organismes de prévention (INRS, Santé publique France, Ineris, Anses) en matière d’expertise sur les NPs.

Règles strictes en vertu de la nouvelle loi allemande sur les emballages

La nouvelle loi allemande sur les emballages qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 vise à améliorer le recyclage et la prévention des déchets d’emballage en fixant des objectifs de recyclage plus élevés pour les différents matériaux d’emballage, en incitant les producteurs d’emballages à envisager la recyclabilité dans la conception des emballages et en encourageant les emballages réutilisables.

Cette législation s’applique à tous les fabricants, importateurs, distributeurs et détaillants en ligne plaçant des marchandises sur le marché allemand. Afin de maintenir l’accès au marché, les entreprises devront s’inscrire auprès du registre central des emballages. En outre, les entreprises doivent se préparer à participer au système de récupération de l’emballage après utilisation pour continuer à commercer dans le pays. Le non-respect de la nouvelle loi peut entraîner des amendes allant jusqu’à 50 000 euros ou une interdiction de vente.


NIAS dans les films de polypropylène

Des scientifiques ont étudié la migration issue de films d’emballage alimentaire en polypropylène; 74 composés identifiés, dont 76% de NIAS; 35% des échantillons montrent une migration dépassant les recommandations !

Image associée

Pour obtenir la référence de l’article merci de nous contacter.


JRC – Résumé mensuel des articles sur la fraude alimentaire et l’adultération – Juin 2018

Le JRC publie chaque mois un résumé d’articles sur la fraude et l’altération des aliments.

Voici le numéro de juin 2018.

En l’état ces informations sont peu exploitables (format PDF, absence de compilation avec les mois précédents et années).

Ces informations sont compilées dans notre base de données Fraudaliaa et sont ainsi exploitables facilement pour vous aider à réaliser vos analyses de vulnérabilité. Elles sont recoupées avec d’autres sources d’informations (RASFF par exemple). Le module Fraudaliaa permet de réaliser différentes extractions et analyses de données.


EFSA – Orientations sur l’évaluation des risques pour l’homme et l’animal liés à l’application des nanosciences et des nanotechnologies dans l’agroalimentaire

L’EFSA a publié ses orientations sur la manière d’évaluer la sécurité des applications des nanosciences et des nanotechnologies. Le guide donne des suggestions pratiques sur les types de tests qui sont nécessaires et les méthodes qui peuvent être appliquées.

Ce document, qui met l’accent sur l’évaluation de la sécurité pour la santé humaine et animale, a fait l’objet d’une consultation publique de trois mois et tient compte de tous les commentaires reçus.

Il couvre des domaines tels que les aliments nouveaux, les matériaux en contact avec les aliments, les additifs alimentaires et pour animaux et les pesticides. Il s’adresse à toutes les parties intéressées – en particulier les évaluateurs des risques, les gestionnaires des risques et les demandeurs.

Les orientations entreront désormais dans une phase pilote, la finalisation étant prévue pour la fin 2019.

Une deuxième orientation sera élaborée en 2019 et se concentrera sur l’évaluation des risques environnementaux liés aux applications des nanosciences et des nanotechnologies dans la chaîne alimentaire humaine et animale.

http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/5327


L’IFS V6.1 entre en application

L’IFS V6.1 est entré en application au 1er juillet 2018.

Cette nouvelle version renforce la maîtrise des allergènes et des contaminations croisées. Elle aussi intègre un chapitre spécifique relatif à la prévention de la fraude alimentaire étendue à la prise en compte du packaging et des procédés sous-traités.

Notre module Fraudaliaa peut vous aider à mener  à bien votre analyse de vulnérabilité.

G
M
T
Text-to-speech function is limited to 200 characters

Bordeaux: Amende de 200.000 euros contre château Giscours pour avoir mis trop de sucre dans son vin

Le château Giscours, prestigieux grand cru classé de Margaux (Gironde), a été condamné jeudi à Bordeaux à 200.000 euros d’amende et ses deux dirigeants à trois mois de prison avec sursis. Ils ont été reconnus coupables d’avoir irrégulièrement « enrichi » avec du sucre deux cuves de vin fin 2016.

Voir l’article de 20 minutes.


fr_FRFrench
fr_FRFrench